Transit - spectacle - Théâtre pour 2 mains

 

Transit

Marionnette, dessin et vidéo

Transit, du latin transire (passer), de trans (au-delà, de l’autre côté) et ire (aller)

(Synonymes : déplacement, franchissement, passage, traversée, expédition, excursion)

Transfert…  Transition… Transhumance…  Transmission… Transformation…

Aller Au-delà, passer de l’autre côté…

 

De vieux souvenirs surgit d’on ne sait où? Une divagation peut-être...

Un voyage quoi qu’il en soit.

 

Celui d’une petite fille en colère qui escalade la montagne à la recherche de son père absent. Une petite fille sur son chemin vers l’âge adulte, en quête d’elle-même et de réponses.

C’est aussi celui d’une adulte sur ses chemins de petite fille, replongeant dans le passé et redessinant l’histoire.

Une nuit… ou un petit matin, dans un atelier d’aujourd’hui, une jeune femme retrouve soudainement des images et des souvenirs de son enfance.

Ce trouble, ces sentiments passés convoquent tout à coup la petite fille qui sommeillait au fond d’elle-même, celle qui tape du pied, celle qui veut savoir, apprendre, comprendre, être aimée, grandir...

Cette toute petite fille, celle qu’elle a été, est là, devant elle, bien décidée à aller retrouver son père pour qu’il lui apprenne enfin à dessiner !

Bien sûr, l’enfant n’est qu’un rêve, une convocation illusoire, mais il va provoquer une plongée dans les souvenirs anciens, dans le soi hors du temps, dans un moment particulier où l’épreuve traversée a pris la valeur d’un rite de passage, d’un chemin initiatique.

Il va permettre un recul sur le chemin parcouru et un regard différent sur ce qu’elle est aujourd’hui, sur l’adulte qu’elle est devenu, sur ce qui s’est transmis, malgré tout.

En toile de fond, l’envie d’évoquer un univers qui m’a été proche et qui pourrait paraître du siècle passé… celui des bergers.

L’univers de la transhumance en montagne va servir d’arrière-plan à l’histoire, mais c’est surtout d’une transhumance symbolique, intérieure dont je veux parler.

Une migration du soi des plaines vers le soi des montagnes, un voyage de l’autre côté des terres... Là où chaque instant est une aventure en soi, hors du connu, dans l’immensité des possibles.

Transit c’est un conte d’aujourd’hui, dur et sensible, drôle aussi, qui jongle avec le quotidien, l’imaginaire et le mythologique.

Une histoire d’abandon et de colère, de rêves et de fantasmes, de solitude et de grands espaces...

Une histoire de résilience et de transmission pour raconter le grandir, l’énergie de vivre et d’avancer.

Note d’intension et principes de jeux

Les points de départ et d’arrivée (le début et la fin du spectacle) sont un espace concret, aujourd’hui. Le temps et l’espace de l’adulte – un atelier – auquel on revient de temps en temps au fil de l’histoire, comme si on allumait la lumière au milieu d’un rêve ou d’un cauchemar.

Elle est peintre, ou dessinatrice… marionnettiste peut-être ?

Une table… quelques points d’accroche…du papier…

Le temps se distord et la petite fille est soudainement là, comme un souvenir qui se matérialise, faisant peu à peu disparaître la présence et l’univers de l’adulte.

Autour d’elle les espaces/décors se dessinent, se mettent en place, se transforment. De l’aplat vers le volume, de la petite chambre vers l’immensité, de lignes droites vers une invasion de l’espace, sauvage et déstructuré.

Le seul élément concret, le seul point fixe de l’aventure soit la marionnette de la petite fille. Tout le reste apparaît et se construit à partir de papier.

J’ai souhaité qu’aux différentes étapes du voyage correspondent une évolution bien distincte tant dans le traitement de l’espace et de la lumière, que dans les types de dessins et le travail sonore et musical.

L’un des partis pris esthétiques central est le choix d’utiliser uniquement trois couleurs : Noir, Blanc et Rouge. Le noir et blanc des photos argentiques et des évènements passés, le rouge de la colère et du danger mais aussi et surtout celui de la vitalité. Enfin, les trois couleurs du conte…

Une commande d’écriture

Pour ce spectacle, il s’est agit de partir à la recherche d’une langue. Au même titre que les objets et marionnettes, j’ai envisagé le texte comme une matière à éprouver, à apprivoiser.

Pour cela, après avoir élaboré un canevas de l’histoire, j’ai passé commande à Laura Sillanpää, auteure et marionnettiste finlandaise, qui signera avec Transit son cinquième texte pour la marionnette.

Il n’y a pas eu une écriture figée en amont des répétitions, nous avons travaillé sous forme d’allers-retours entre le plateau et l’écriture, en avançant par strates au fur et à mesure de l’évolution du travail de plateau.

Musique et univers sonore

Mon désir était que la musique prenne une place centrale dans la construction de l’univers et du rythme et qu’elle ait un rôle essentiel dans la narration.

Le travail du son, du bruitage et par moment des voix off à l’intérieur desquelles apparaissent et disparaissent des compositions mélodiques originales sont un des fils rouges de notre recherche sonore. Nous avons pour cela fait appel au musicien et compositeur Adrien Mallamaire qui à créé petit à petit, au service des besoins du plateau.

Son univers musical, marqué par les années 60 et les compositeurs de musiques de films italiens, mais aussi fortement influencé par le Blues et le Rockabilly, s’étend également à des styles très différents comme la pop, le rock, le jazz et l’électro.

Il me touche par sa subtilité, sa profondeur, son énergie féroce et joyeuse et a été un allié plus que précieux pour cette création.

Dessins et création vidéo

Transit est un voyage dans les dessins-souvenirs... 

Ceux qui ont créé le désir et la volonté d’apprendre.

La présence de ces dessins nous a rapidement convaincu d’utiliser une caméra au plateau pour pouvoir les projeter en plus grand, créer un point de vue subjectif et pouvoir développer les possibilités du dessin en direct. Nous avons ensuite ressenti la nécessité d’un réel travail de création vidéo permettant l’animation de ces dessins qui font partie intégrante de l’histoire et que je ne pouvais pas manipuler en direct en permanence.

Nous avons donc fait appel à un vidéaste de talent, Christophe Guillermet (avec qui la compagnie a déjà collaboré sur le spectacle Voyage en Polygonie), qui a fait un énorme travail de composition et de montage à partir des dessins et matières que j’avais créé pour chaque séquence.

7
ANS
45
MN

 

Création du spectacle

- 18 et 19 septembre 2017 au Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes - Charleville-Mézières

- 30 septembre au Piano'cktail - Bouguenais

OUVERTURE PUBLIQUE - RESIDENCE DE CREATION
le 14 septembre 2017 à 15h30

au Tas de Sable - Ches Panses Vertes Pôle des arts de la marionnette, missionné par le Ministère de la Culture et de la Communication au titre du compagnonnage marionnette- Rivery (80)

PRESENTATION MAQUETTE le 3 novembre 2016
au Piano'cktail - Bouguenais (44)


Cécile Doutey a été en compagnonnage Artiste avec le Théâtre pour 2 mains de 2014 à 2016.
La maquette du projet Transit était inscit dans le projet de compagnnonnage de la compagnie
et a bénéficié de l’aide au compagnonnage Artiste du Ministère de la Culture et de la Communication - DGCA

bientôt

Pornichet / Quai des Arts
Vendredi 8 Déc 2017
20h45


Bourgneuf-en-Mauges / Association Scènes de Pays dans les Mauges
Dimanche 25 Fév 2018
17h


Bouguenais / Piano'cktail
Mercredi 4 Avr 2018
9h45
Jeudi 5 Avr 2018
10h et 14h15


Saint Herblain / Onyx
Dimanche 15 Avr 2018
15h
Lundi 16 Avr 2018
10h

Rennes / Festival Marmaille
Jeudi 19 Oct 2017
10h et 20h


Bouguenais / Piano'cktail
Samedi 30 Sep 2017
15h et 17h30


Charleville-Mézières / Festival Mondial des Théâtre de Marionnettes
Mardi 19 Sep 2017
10h et 14h
Lundi 18 Sep 2017
14h et 18h

Distribution

Sur une idée originale de
Cécile DOUTEY (7ème promotion ESNAM)
Texte (commande d’écriture)
Laura Sillanpää (7ème promotion ESNAM)
Mise en scène
Pascal Vergnault
Jeu et dessin
Cécile DOUTEY
Construction
Cécile DOUTEY
et Pascal Vergnault
Création musicale
Adrien Mallamaire
avec la participation
d'Angela Strandberg
Création lumière
Nicolas Priouzeau
Création Vidéo
Christoph Guillermet
Régie tournée en alternance
Nicolas Priouzeau
Vincent Saout

 

Piano’cktail - Bouguenais (44)

Scènes de Pays dans les Mauges, Sc. conv. - Beaupréau (49)

Tas de Sable – Ches Panses Vertes, Pôle des arts de la marionnette, missionné par le Ministère de la Culture et de la Communication au titre du compagnonnage marionnette - Rivery (80)

Aide au projet

-Aide au compagnonnage Artiste attribué par le Ministère de la Culture et de la Communication -
Direction Générale de la Création Artistique

-Le Tas de Sable - Ches Panses Vertes - Rivery (80)
Pôle des Arts de la Marionnette, missionné par le Ministère de la Culture et de la Communication au titre du compagnonnage marionnette
(accueil en résidence de création - sept 2017)

-PadLOBA - Angers (49)- Compagnie LOBA - Annabelle Sergent
(accueil en résidence - mai 2016)

Le THÉÂTRE POUR 2 MAINS est conventionné par l’État – préfet de la Région Pays de la Loire – Direction Régionale des Affaires Culturelles, la Région des Pays de la Loire, la Ville de Nantes et la Ville de Bouguenais.

Plateau idéal : 10m X 8m
Montage : 2 services
Jauge : 180/200

EN TOURNEE 
1 comédien - 1 régisseur